Vous avez besoin d’un conseil pour vos projets ?

Nous vous rappelons pour organiser un rendez-vous !

TOUS LES CHAMPS SONT OBLIGATOIRES

Veuillez renseigner votre nom.
Veuillez renseigner votre prénom.
Veuillez renseigner votre e-mail.
Veuillez renseigner votre numéro de téléphone.
Veuillez renseigner votre objet.
Veuillez donner votre consentement.

Changement de phase et retour de la croissance. Comment adapter votre stratégie ?

Depuis le mois de novembre 2020, nous constatons un véritable changement dans le cycle économique.

L’arrivée des vaccins concomitante avec la mise en place d’une nouvelle administration américaine rassurante (depuis le 20 janvier) a modifié la donne sur l’échiquier financier international. Si nous reprenons ici un schéma mainte fois présenté, qui illustre le fonctionnement cyclique de nos économies, c’est qu’il est essentiel de pouvoir se situer avant d’avancer ses pions.

Où en est-on dans le cycle économique ?

N’en déplaise aux oiseaux de mauvais augure toujours prompts à mettre en exergue les incertitudes inhérentes à la période inédite de crise sanitaire que nous traversons, rien ne semble démentir un large consensus des acteurs qui considère que :

  • Après 10 ans d’une phase de croissance quasi ininterrompue de 2009 à 2019, qui avait suivi la forte récession de 2008,
  • 2020 a été marquée par une récession d’un genre nouveau, à la fois violente et incroyablement courte dans sa durée, causée par une épidémie obligeant à confiner l’activité.
  • 2021 voit le retour à une phase de croissance, dont nous ne maitrisons pas encore ni le rythme, ni la durée avec précision, mais qui se dessine mois après mois de façon certaine.

Certes il y a bien deux faits de jeu qui pourraient modifier le sens de la partie et qu’il ne faut pas complètement ignorer :

  • Le risque d’une montée à la fois de l’inflation et dans la foulée des taux d’intérêts si cela se produisait de façon exagérée et surtout trop rapidement,
  • Le risque d’un scénario catastrophe sur le plan sanitaire, qui viendrait invalider la possible immunité collective à l’horizon fin 2021/début 2022 (risque alimenté par les vicissitudes et le rythme de la vaccination en Europe notamment).

Mais ces deux possibilités sont jugées peu crédibles actuellement. Il faut dire que les Banques Centrales (politique monétaire) et les États (politique budgétaire) n’y sont pas allé de main morte avec des plans de relance sans précédent de 1900 milliards de dollars aux USA et 750 milliards d’euros pour l’Europe … du jamais vu, pas même après la deuxième guerre mondiale !

Dans ce contexte, il convient de reprendre un minimum de risque et d’investir.

Une croissance prévue de 6% en France en 2021 et de 8% au moins aux USA (contre 1% à 3% ces dernières années) est donc un train qui part et dans lequel il faut monter rapidement avant qu’il n’ait atteint sa vitesse de croisière. Il est temps de placer moins sur la dette d’état (fonds en euros des contrats d’assurance vie) et plus dans l’économie créatrice de richesse (les actions et obligations d’entreprises) afin d’éviter de subir une fois de plus un autre cycle : celui de l’épargnant qui souvent ne sait quelle pièce jouer sur le complexe échiquier de ses placements. Au risque d’être mis en échec comme l’illustre le schéma suivant :

À condition de ne pas jouer seul(e).

De nombreux outils et méthodes permettent de bénéficier de la hausse actuelle des marchés tout en limitant votre risque. Plus que jamais, le meilleur conseil à suivre est de prendre rendez-vous (même à distance) avec votre conseiller(e) afin d’anticiper les coups à venir et de finalement… gagner !

Jean-Christophe BOIDIN
Conseiller en Gestion de Patrimoine et Associé

Conseiller expérimenté et dynamique, J-C se passionne pour l’actualité économique internationale. Il analyse les marchés et partage ses recherches à toute notre équipe ainsi qu’aux clients du cabinet. « Notre cabinet vous recommande les meilleures solutions d’épargne et vous propose un conseil personnalisé pour tous vos investissements. »